75 % des Européens veulent conserver la publicité ciblée sur Internet pour éviter de payer des services

Les Européens ne sont pas prêts à payer pour accéder aux contenus et services sur Internet.

IAB Europe vient de publier les résultats de son enquête « À quoi ressemblerait Internet sans la publicité ciblée ? ». Les personnes ont été interrogées sur différents modèles de monétisation des contenus sur Internet afin de savoir s’ils préfèreraient :

  • des sites payants ou des sites monétisés par la publicité,
  • des publicités ciblées ou des publicités non ciblées.

Pas plus de trois abonnements

Plusieurs chiffres intéressants ressortent de cette étude :

  • En l’absence de monétisation par la publicité, une majorité des Européens accepterait de payer moins de 4 € par mois pour la plupart des services web qu’ils utilisent actuellement.
  • 49 % des sondés sont prêts à s’abonner à plus de trois services web.
  • Les solutions de musique en streaming et d’emails sont les seuls services où plus de 50 % des Européens sont prêts à s’abonner.
  • Un tiers des Européens accepterait de payer pour un service de prévisions météorologiques (32 %), des contenus financiers (31 %), de l’actualité (28 %) ou du sport (26 %).
 

Moins d’activité en ligne si les services sont sur abonnement

Le paysage digital serait complètement bouleversé si le modèle économique d’Internet était changé. Les usagers réduiraient leur utilisation à une poignée de services. L’activité en ligne se verrait drastiquement réduite : 48 % des personnes interrogées iraient considérablement moins en ligne si le contenu était payant.

La publicité en ligne a donc encore de beaux jours devant elle. Les utilisateurs n’apprécient pas cet échange contraint de publicité contre du contenu ou un service. Mais 75 % d’entre eux estiment que la publicité est parfois utile pour découvrir de nouveaux produits. De plus, 85 % des répondants souhaitent avant tout conserver la liberté de choisir leur expérience d’usage et de navigation qu’ils souhaitent. Ainsi, 75 % des Européens préfèrent la version actuelle d’Internet avec du contenu principalement gratuit et des publicités ciblées.

Pour réaliser cette étude, 400 adultes de 6 pays européens (Royaume-Uni, France, Allemagne, Espagne, Suède et Pologne) ont été interrogés, avec une équitable répartition des genres et des nationalités.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *